Comment cultiver le framboisier en pot par pousse en appart.fr

Comment cultiver un framboisier en pot ?

Ne renoncez pas aux plaisirs sensoriels des framboises cultivées chez vous simplement parce que vous vivez dans un appartement du troisième étage. Les framboises nécessitent relativement peu d’entretien, et les cultiver à l’intérieur ne demande pas plus de travail que de les planter dans un jardin. Cultiver et entretenir des framboisiers en intérieur peut sembler difficile, mais ne vous laissez pas submerger par cette idée. La framboise est belle, succulente et parfumée comme l’été lui-même, sans parler des avantages pour la santé qu’elle confère. Ce petit fruit rouge contient des fibres, des folates, des antioxydants et des minéraux ainsi que des vitamines A, C et E. Tant que vous avez une fenêtre qui reçoit au moins six heures de soleil par jour, vous pouvez cultiver votre parcelle de baies à l’intérieur.

Caractéristiques et utilisation du framboisier en pot

Nom commun : Framboise sauvage ou Framboise rouge sauvage
Nom botanique : Rubus idaeus
Famille : Rosaceae
Type de plante : Vivace, fruit
Taille à l’âge adulte : 1 à 2 m de hauteur, 1 à 2 m de largeur.
Exposition : au soleil Plein, partiel
Type de sol : Bien drainé
pH du sol : Acide
Période de floraison : Été, automne
Couleur des fleurs : blanc
Zone d’origine : Amérique du Nord, Europe

Toutes les espèces de framboisier

Il existe de nombreuses variétés de framboises qui conviennent bien à une culture en pot. Les petits plants de framboises se prêtent mieux à la culture en conteneurs. Certaines variétés comme Heritage, Autumn Bliss, Raspberry Shortcake et Jewel Black sont idéales pour la culture en intérieur. La variété Jewel est l’une des variétés dont le fruit est noir plutôt que la framboise rouge traditionnelle. Les petits plants de framboises se prêtent mieux à la culture en conteneurs, et les variétés telles que Heritage Red, Autumn Bliss, Raspberry Shortcake et Jewel Black sont idéales pour la culture en intérieur. Jewel est l’une des variétés dont le fruit est noir plutôt que la framboise rouge traditionnelle.

Comment cultiver le framboisier en pot ?

Engrais pour le framboisier en pot

Le framboisier en pot aime les sols fertiles et bien drainés dont le pH est compris entre 6,0 et 6,8. Les sols pauvres peuvent être améliorés en ajoutant des matières organiques, comme du fumier ou du compost, juste avant la plantation. Planter la framboise sauvage dans des lits surélevés aide également au drainage, car cette plante est sensible à la pourriture des racines.

Plantation du framboisier en pot

Il est préférable de planter les graines de framboise à l’automne, car le froid de l’hiver favorise la germination au printemps. Commencez les graines dans un plateau placé à l’extérieur pour limiter l’hivernage des graines tombées au sol (stratification). Vous pouvez également placer les graines au réfrigérateur pour obtenir le même effet.

Voici comment planter des framboises sauvages à partir de graines :

  1. Rassemblez un sac en papier, un bocal en verre avec un couvercle, un plateau de semis, du mélange pour semis et un arrosoir.
  2. À l’automne, ramassez les fruits trop mûrs et ratatinés d’une plante saine et placez-les dans un sac en papier.
  3. Retirez les graines des baies, placez-les dans un bocal en verre et fermez hermétiquement le couvercle. Placez les graines au réfrigérateur pendant 45 jours.
  4. Remplissez un plateau de semis d’un mélange loameux pour le démarrage des graines. Retirez les graines du bocal, émiettez les restes de baies séchées, puis saupoudrez les graines sur la surface.
  5. Recouvrez les graines d’une couche du mélange et enfoncez-les doucement dans le sol.
  6. Arrosez le plateau jusqu’à ce qu’il soit humide et placez-le dans un endroit chaud et ensoleillé à l’intérieur. (Vous pouvez aussi ne pas arroser et placer le plateau à l’extérieur pendant l’hiver, si vous choisissez de ne pas stratifier. Arrosez le plateau une fois que les températures printanières se sont réchauffées).
  7. Pincez les semis surpeuplés pour maintenir un espace de 5 cm entre chaque plante. Continuez à garder le sol humide pendant leur croissance.
  8. Lorsque les semis mesurent 10 cm de haut, plantez-les dans leur emplacement extérieur permanent.

Boutures du framboisier en pot

Les framboisiers sauvages matures ont tendance à faire pousser de petites plantes qui sortent du sol à une certaine distance de la plante mère. Ces jeunes plantes sont appelées drageons. Les drageons peuvent être déterrés et utilisés pour créer une nouvelle parcelle de framboises.

Voici comment propager des framboises sauvages à partir de drageons :

  1. Rassemblez une pelle-bêche, des gants, du compost et du paillis.
  2. Au printemps, localisez les drageons de la plante mère (ils peuvent se trouver à moins de 2,5 mètres de la plante mère). Mettez vos gants pour éviter les piqûres des épines de la plante.
  3. Creusez doucement 15 centimètres autour de la jeune plante, en prenant soin de sévèrement toucher la racine parentale. Sortez délicatement la plante du sol en conservant un peu de terre.
  4. Choisissez un emplacement pour votre nouvelle plante, en veillant à ce qu’elle soit éloignée d’au moins 60cm de vos autres plantes pour lui laisser de la place pour se développer.
  5. Creusez un trou et amendez le sol avec du compost.
  6. Placez votre nouvelle plante dans le trou et remplissez-le de terre amendée pour couvrir les racines.
  7. Mettez une fine couche de paillis autour du surgeon pour favoriser l’acidité du sol et arrosez-le abondamment.

Exposition du framboisier en pot

La framboise sauvage pousse mieux dans un endroit ensoleillé et partiellement ombragé. Cette plante a besoin de 6 à 8 heures de soleil pendant la saison de croissance et peut prendre des coups de soleil pendant les périodes de soleil chaud et direct. Cette condition se manifeste par des taches blanches sur certaines des baies rouges. Cependant, un petit coup de soleil n’affectera pas la qualité du fruit, seulement son apparence.

La framboise sauvage est originaire de régions plus fraîches et préfère des températures et des niveaux d’humidité modérés. En fait, lorsque les températures sont trop élevées, la photosynthèse peut s’arrêter. Cette plante pousse mieux lorsque les températures estivales se situent entre 21 et 23 °C. Dans les climats plus chauds, assurez-vous que votre emplacement reçoit le soleil le matin et l’ombre l’après-midi pour aider à réguler la température de la plante.

Arrosage du framboisier en pot

Le framboisier sauvage a besoin d’une quantité constante d’eau pour produire des baies juteuses. En fait, il préfère environ deux centimètres de pluie ou de l’eau d’irrigation goutte à goutte une fois par semaine pendant sa saison de croissance. Au cours de la première année, portez une attention particulière à la quantité d’eau que vos plantes reçoivent lorsqu’elles s’établissent, puis complétez l’arrosage si nécessaire. L’ajout d’un pluviomètre peu coûteux à votre jardin vous aidera à garder le contrôle.

Les framboises sont sensibles à une variété de champignons, veillez donc à les arroser par le bas. Les feuilles mouillées favorisent les maladies. L’arrosage près du sol évite ce problème.

Taille et Entretien du framboisier en pot

Il est important de savoir quelle variété de framboisier sauvage vous avez pour la taille, car les variétés à fruits d’été et celles à fruits persistants nécessitent des méthodes de taille différentes pour maximiser le rendement en baies. Quoi qu’il en soit, une taille annuelle aidera votre framboisier à rester en bonne santé, quel que soit le type de variété que vous avez.

Voici comment tailler votre framboise sauvage par variété :

Fruits d’été : Comme cette variété ne produit des fruits que sur les floricanes, assurez-vous de ne pas tailler vos primocanes, car elles produiront l’année suivante. Les primocanes sont toujours d’un vert vif, elles sont donc faciles à identifier. Les floricanes, par contre, prennent un aspect brun, presque ligneux. Une fois que vos floricanes ont produit leurs fruits pour l’année, elles commencent à mourir. Lorsque cela se produit, coupez les vieilles branches pour que votre plante reste saine et facile à gérer.
Plantes vivaces : Il existe deux méthodes de taille possibles pour cette variété, en fonction des résultats que vous souhaitez obtenir. La première méthode consiste à tailler les tiges dès qu’elles ne produisent plus de fruits. Si vous choisissez cette méthode, vous n’obtiendrez peut-être pas une petite récolte au printemps prochain, mais vous obtiendrez une plus grande récolte à l’automne. La deuxième méthode consiste à laisser les tiges sur le buisson jusqu’à l’été suivant, ce qui peut donner deux récoltes : une sur les floricanes et l’autre sur les primocanes. Si vous choisissez cette méthode, assurez-vous de tailler vos floricanes à la fin de l’hiver ou au début du printemps pour les garder propres et prêtes pour la nouvelle croissance.

Maladie et toxicité du framboisier en pot

Comme pour la plupart des fruits, certains parasites aiment les framboises sauvages et quelques maladies peuvent se glisser dans une parcelle négligée. Les oiseaux peuvent rapidement anéantir votre récolte de baies mûres. Pour les tenir à distance, placez des filets à oiseaux sur vos plantes. Bien qu’inesthétiques, ces filets peuvent être retirés une fois la récolte terminée.

Les pucerons, les scarabées japonais et les coccinelles des framboises peuvent s’installer dans une parcelle de framboises. Il est préférable de les ramasser à la main et de les placer dans un bocal d’eau savonneuse pour les tuer rapidement. Pour lutter contre les pucerons, essayez d’introduire leur prédateur naturel – les coccinelles – pour éradiquer la population ou pulvérisez un mélange d’eau et de savon ou une concoction d’huile de margousier sur les plantes. Essayez d’éviter d’utiliser des insecticides sur les baies comestibles, car vous risquez de vous faire du mal, ainsi qu’aux pollinisateurs bénéfiques comme les abeilles et les papillons.

La brûlure de l’éperon, l’anthracnose et la brûlure de la canne à sucre sont parmi les maladies fongiques qui peuvent se propager dans une parcelle de framboises sauvages. Pour éviter cela, veillez à toujours tailler les tiges malades et à ne pas éclabousser d’eau les feuilles de votre plante lorsque vous l’arrosez, car ces maladies se propagent par éclaboussures. Souvent, il suffit d’enlever les tiges malades ou les plantes entières pour augmenter la circulation de l’air dans votre parcelle pour rectifier la situation.

Problèmes courants du framboisier en pot

Une parcelle de framboises non entretenue peut devenir indisciplinée après seulement quelques saisons. Ce fruit a tendance à mal se comporter dans des conditions de promiscuité, lorsque les plantes n’ont pas l’espace nécessaire pour pousser et s’épanouir. Veillez à éclaircir les cannes chaque printemps pour les espacer de 20 centimètres afin d’éviter cette situation.

La brûlure du soleil peut également affecter la couleur des framboises. Si le côté exposé au soleil de la baie devient blanc, il se peut qu’elle souffre du trouble des druplets blancs. Cette condition ne nuit ni au fruit ni à la plante et il suffit de fournir un peu d’ombre, comme une couverture de feuilles supplémentaires, pour éviter ce problème.

Pousse-en-appart.fr